ESPACE PRESSE


Bienvenue ! Cet espace professionnel presse vous permet de consulter les communiqués de presse, les dossiers de presse. Vous pouvez également vous inscrire à la lettre d'information Arcanes pour être informé régulièrement des actualités des Archives (rubrique Nous suivre en bas de page).

Justice Commune


Exposition temporaire décembre 2019 - janvier 2020

aaaa

 

À la veille du 350e anniversaire de la grande ordonnance criminelle d'août 1670, les Archives municipales de Toulouse ont souhaité mettre en lumière la fonction judiciaire exercée par les capitouls jusqu'à la Révolution. Une exposition inédite, réalisée à partir de documents d'archives, présente au public 120 ans de justice criminelle à Toulouse.

Héritage du pouvoir comtal, cette pratique est exercée à l'hôtel de ville, véritable tribunal, avec ses salles d'audience, son greffe, ses prisons où se croisent magistrats, assesseurs, suppôts et criminels, sans oublier le bourreau.

Les affaires, qui y sont instruites selon une procédure bien établie, vont de la simple rixe aux meurtres les plus atroces, et font émerger tout un éventail de crimes et de délits, véritables miroirs des passions humaines. À la variété des crimes commis répond la richesse et l'inventivité des peines et châtiments qui se veulent autant spectaculaires qu'exemplaires.

Récemment restitué aux Archives municipales de Toulouse, le fonds des procédures criminelles des capitouls est devenu l'objet de nombreuses attentions. Le classement minutieux de chacune de ces pièces a fait apparaître des richesses attendues, comme insoupçonnées, dont les chercheurs en histoire et histoire du droit se sont déjà emparés.

Les capitouls de l'année 1630 siégeant au petit consistoire de l'hôtel de ville, actuellement rez-de-chaussée du Donjon, huile sur parchemin par Jean Chalette. Mairie de Toulouse, Archives municipales, Livre VI des Annales manuscrites, BB 278, chronique 302.

 


 

 

 

Lieu d'exposition : grand hall des pas perdus de l'université Toulouse 1 Capitole  - 2 rue du Doyen-Gabriel-Marty
Dates : du 3 décembre 2019 au 14 janvier 2020
Ouverture : lundi au vendredi de 8h à 20h - samedi de 8h00 à 18h00

Entrée libre

Téléchargez ici le visuel de l'exposition
 

Dans le prolongement de cette exposition, nous vous donnons déjà rendez-vous le 2 avril 2020 pour une journée d'études : La justice criminelle des capitouls, pratiques et espaces.



 

 

UrbanHist


Un Caravage à Toulouse ?


Bingo !

Depuis quelques jours, le nom du Caravage est sur toutes les lèvres. En effet, un tableau, découvert dans la région de Toulouse en 2014, lors de travaux de réparations d'une fuite d'eau, pourrait être une version inédite de l'une des œuvres du peintre Italien Michelangelo Merisi, dit Le Caravage.

Un second tableau du maître est évoqué dans un article relatant les recherches effectuées aux Archives municipales de Toulouse, en 2008, par l'historien Mickaël Szanto, maître de conférences à la Sorbonne (Paris IV), spécialiste de la peinture française du XVIIe siècle (Un deuxième Caravage recherché du côté de Toulouse).

Voici les deux sources d'archives qui sont à l'origine de l'article, extraites du dossier coté GG935 :

  • Procès verbal de l'expertise des tableaux présentés à Toulouse par Pierre de Brun, valet de la chambre du roi et marchand de tableaux, pour une blanque (loterie). Cahier 1 (26 feuillets).

L'expertise, faite à la requête des capitouls est conduite par les peintres Jean Chalette et David du Varin, dit Dujardin. Les toiles sont alors installées à la trésorerie (actuel temple Protestant, place du Salin) ; les deux experts (assermentés pour l'occasion) vaquent à leur commission du 19 au 22 décembre 1614 (il faut déduire le jour de dimanche où ils feront relâche).
L'ensemble des 160 toiles sera estimé à la somme de 17 000 livres.
42 500 cartels (tickets) seront mis en vente à 8 sols le billet (20 sous, ou sols, faisant une livre) ; il semble que cette loterie ait été un réel succès puisque seulement 325 de ces cartels n'ont pas trouvé preneur.


Le lot 126 est ainsi décrit :
126 Aultre tableau, de David et Goliat, sur toille, de Michel Ange de Caroage. Troys cens Livres 300 #

126  Aultre tableau, de David et
       Goliat, sur toille, de Michel
         Ange de Caroage. Troys cens
     Livres -                      300 #

 

  •  Procès verbal du tirage de la blanque. Cahier 2 (6 feuillets).

Ce tirage commence le 12 février 1615 et va courir jusqu'au 1er avril.
Chaque jour on procède au tirage d'un certain nombre de billets, ceux-ci ne sont pas toujours gagnants.
Le document nous permet de suivre l'état des tableaux gagnés, ainsi le 12 février un « Christ » (n° 141) et un « Jugement n[ot]re Seigneur » (n° 103) sont attribués à des gagnants.
Le 17 mars, après une semaine de tirages multiples sans succès, le n° 126, « David et Goliat » est enfin gagné par une personne qui nous restera inconnue.

 

Le dix-septie[me] dud[it] moys, ont esté aussy tirés Septante-neufz bilhetz Le mesme jour, auroit esté aussy tiré ung Tableau, David et Goliat, n°126.

Le dix-septie[me] dud[it] moys, ont esté aussy tirés
Septante-neufz bilhetz.
Le mesme jour, auroit esté aussy tiré ung
Tableau, David et Goliat, n° 126.

 

TOULOUSE EN VUE(S) 1515-2015


Visuel de l'exposition Toulouse en vue(s) 1515-2015

 

A télécharger

 

le dossier de presse au format pdf (1,5Mo)

le kit média contenant des images basse définition (5,6 Mo)

le kit média contenant des images bonne définition (46,7 Mo)

le kit média contenant des visuels de communication (8,5 Mo)

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter via le formulaire : Contact